La porte du secret de Christel Noir

9782350873121FS

Quatrième de couverture:

Marie, libraire à Montmartre, partage le quotidien d’une adolescente précoce et d’un vieil homme passionné de lecture. Sa rencontre avec Josh, scénariste non dénué de charme, ressemble à une promesse d’amour. Elle coïncidera avec l’apparition d’un improbable confident. Ange gardien, double, ou intuition, il est là, posé au bout de son lit. Mais que penser de cet esprit qui disparaît et réapparaît à sa guise, prétendant l’aider à rattraper ses rêves ? Marie doit-elle appeler la police, consulter un psychiatre ou, tout simplement, se laisser entraîner dans une extravagante aventure ?
La Porte du secret est un roman résolument optimiste. On en ressort avec le sourire aux lèvres et une furieuse envie de se donner les moyens de vivre pleinement.

Mon avis:

Merci à la Masse Critique de Babelio et aux éditions Héloïse D’Ormesson pour l’envoi de cet ouvrage.

Ouf ! enfin arrivé à bout de ces 316 pages, ce fut une longue et laborieuse lecture… Pourtant le synopsis laissait présager une histoire simple et agréable pour la saison… Erreur !

Après la mort de son grand-père Samuel, qui l’a élevée, Marie a hérité de sa librairie de vieux livres dans le quartier de Montmartre où elle vit une routine douce et rassurante. Lors d’un week-end chez son amie Margaux, Marie fait la rencontre de Josh, un scénariste dévasté depuis la mort de son épouse Hélène. Elle qui a renoncé aux hommes depuis bien longtemps, Josh semble bousculé tous ses projets. De même lui, qui a mis de côté ses sentiments et même sa vie n’est pas insensible au charme de Marie. Mais voilà, ce séjour passe, les jeunes gens se séparent, et l’on suit la vie de Marie et de Josh à tour de rôle, un chapitre sur l’un, un chapitre sur l’autre, on en apprend un peu plus sur leur quotidien, leur entourage, leurs fragilités mais on s’ennuie ferme. En point de vue externe, le narrateur a été, pour moi, trop présent, il détaille chaque fait et chaque geste des protagonistes ce qui casse toute magie et empêche la part d’imagination du lecteur. Ajoutez à cela des questions existentielles et spirituelles à tout bout de champ et on se perd carrément dans le fil de l’histoire sans compter l’apparition surnaturelle d’Eloïse, ange gardien de Marie. Moi qui ne suis pas friande de fantastique et d’au-delà, je pensais que ce côté surnaturel serait davantage tourné vers l’humour, tel le génie d’Aladdin par exemple (exemple un peu futile mais c’est le premier qui m’est venu !). Alors certes Eloïse est une aide pour Marie dont le but est de la faire sortir de sa routine, de la faire croire en ses rêves et de se détacher de l’ombre de son grand-père (finalement on est plus dans Star Wars que dans Aladdin…) mais l’auteure a également choisi de parler de réincarnation et là, elle m’a définitivement perdue. Autre chose qui m’a déçue et est important dans mon ressenti après chaque lecture, c’est mon attachement aux personnages. J’ai trouvé Marie et Josh bien peu originaux heureusement les personnages secondaires sont plus consistants, notamment Noémie, la « sœur adoptive » de Marie à la répartie cinglante ou encore Emile, le vieil homme qui a cessé de parler après avoir survécu des camps et prend soin de Marie depuis la disparition de son grand-père.

La porte du secret n’était pas un livre pour moi. Cependant je pense qu’il trouvera son lectorat, au vu des quelques critiques positives sur Babelio, et puis même si la plume de Christel Noir ne m’a pas touché qui sait si vous, ne trouverez-vous pas le roman « résolument optimiste » tel que le promet la quatrième de couverture ?

Ma note: 2/5

Citation:

« C’est une bonne chose, une page blanche, tu sais : c’est une page vierge pour écrire une nouvelle histoire. »

Publicités

2 réflexions sur “La porte du secret de Christel Noir

    • Bien vu haha ! C’est vrai, et figure toi que je m’en suis rendue compte tout récemment (en classant mes lectures par pays justement). En fait je pense qu’il y a un peu de hasard puisque je ne le prévois pas du tout et puis un peu un choix parce qu’au fil de mes lectures j’ai remarqué que j’avais parfois un souci avec les romans étrangers par rapport à la traduction (parfois je trouve que cela manque de naturel, trop mécanique etc) et du coup je pense qu’inconsciemment je me dirige davantage vers les romans français.
      Mais j’espère ne pas trop m’y enfermer pour pouvoir découvrir la culture d’autres pays malgré le possible souci de traduction. J’aime bien tout de même la littérature anglaise, américaine, suédoise… Bref j’espère élargir mes horizons ! Si tu as des conseils je prends ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s