Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? de Zidrou et Roger

qui lui reprisait ses chaussettes ? - one-shot

Quatrième de couverture:

Catherine a 72 ans. Elle est veuve. Son fils de 43 ans, Michel, vit encore avec elle. Il faut vous dire que Michel est handicapé suite à un accident de voiture. Permettez-nous de vous raconter par petites touches, par petites tranches de vie, le quotidien de cette héroïne. Permettez-nous de tenter de capturer ses sensations, ses émotions, de traduire en quelques pages une vie de sacrifice et d’amour. Une belle vie, en somme. Et, croyez-le ou non, en sa compagnie et celle de son fils, nous allons vivre de bons moments. De moins bons aussi, bien sûr. Mais n’est-ce pas le lot des héros que de souffrir ?…

Mon avis:

En regardant seulement la couverture, vous distinguerez un homme à l’envergure impressionnante. Si vous regardez ce personnage dans les yeux, vous oublierez sa carrure et verrez le visage d’un poupon. Inquiet et craintif. Finalement, ce roi de Prusse paraît étonnant.

Lorsqu’on retourne l’ouvrage, c’est une vieille dame qui apparaît, bien plus frêle que le personnage précédent, pourtant, elle affiche un sourire. Affectueux et déterminé.

Derrière lui, il y a elle.

Catherine, 72 ans, s’occupe de son fils Michel, 43 ans, après qu’un accident de voiture l’a rendu handicapé. Zidrou et Roger nous racontent les bons comme les moins bons moments de cette famille pas comme les autres. Avec simplicité, l’auteur évoque ses petits bonheurs du quotidien qui rendent les instants chaotiques moins pénibles. D’un moment de complicité intense avec son fils à une crise de rage pour un vêtement pas repassé, Catherine essuie les difficultés à grand renfort d’amour et de dévotion. En véritable héroïne ordinaire, elle donne toute son humanité à ce bijou du neuvième art.

Roger possède un coup de crayon très expressif qui, si au premier abord ne m’avait pas bottée plus que ça, a finalement réussi à emporter mon parti. Les couleurs sont chaudes et apaisantes, à l’image de la couverture.

Une nouvelle fois, je ne suis pas déçue par le talent de Zidrou et ne peux que chaudement vous recommander cette douce histoire de repriseuse de chaussettes…

Ma note: 4/5

PlancheS_39793

Publicités

9 réflexions sur “Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? de Zidrou et Roger

    • J’aime vraiment beaucoup son travail, d’ailleurs, ses dernières parutions m’appellent particulièrement… mais ma bibliothèque ne les possède pas encore et mon porte monnaie me fait un peu la tête alors je suis condamnée à attendre ! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s