Les équinoxes de Cyril Pedrosa

AE6ICcZ1yR5sic7TK5u3c0UXXMz80VL0-couv-1200

Quatrième de couverture:

– Mais peut-être que c’est pas si mal, tous ces doutes.
– Comment ça ?
– Ben, tu vois… ça crée un déséquilibre… mais qui met en mouvement.

Pendant les équinoxes, la durée du jour égale celle de la nuit, comme si le monde trouvait alors l’équilibre parfait entre l’ombre et la lumière. Un équilibre fugitif, semblable à l’enjeu de nos destinées humaines. Un récit en quatre tableaux, quatre saisons, traversées par des personnages de tous horizons géographiques ou origines sociales. Des êtres aux équilibres instables qui croiseront d’autres solitudes. Ils tisseront, les uns avec les autres, le fil ténu d’une conscience tourmentée par l’énigme du sens de la vie. Chaque saison a son identité graphique, chaque voix également. Auteur majeur de la bande dessinée contemporaine, Cyril Pedrosa signe ici une oeuvre polyphonique d’une intensité et d’une sensibilité narrative unique. Et jamais sans humour.

Mon avis:

Quatre saisons et une pléthore d’âmes esseulées.

Une photographe qui capture dans son objectif les solitudes, miroirs d’elle-même. Une adolescente qui grandit. Un homme à bout de souffle. Deux hommes à bout de souffle. Une élue. Des frères.

Vacillant entre chacune de ces vies, Cyril Pedrosa conte ces vies perdues qui se croisent et se mélangent, à l’image de la couverture. Automne. Hiver. Printemps. Été. Chacune des saisons à son art et sa technique pour créer des atmosphères toutes particulières. L’émotion est bien là. L’auteur capte l’instant avec justesse, l’humain est beau même dans ses erreurs.

À côté des planches, des textes. Le croisement d’un regard dans la rue et la vie du personnage nous est chuchotée. Étrangement, au lieu de me captiver, ses écrits m’ont parfois lassé et ont chagriné ma lecture. Mais, l’oeuvre reste magistralement orchestrée et me suivra longtemps. Un ouvrage intime dont j’ai compris la portée une fois la dernière page tournée…

Ma note: 4,5/5

AE6ICcZ1yR5sic7TK5u3c0UXXMz80VL0-page18-1200AE6ICcZ1yR5sic7TK5u3c0UXXMz80VL0-page23-1200AE6ICcZ1yR5sic7TK5u3c0UXXMz80VL0-page27-1200

Publicités

15 réflexions sur “Les équinoxes de Cyril Pedrosa

  1. Comme toi, j’ai davantage été transportée par les dessins, magnifiques, que par les textes. Il faut dire que le graphisme est très fort, impressionnant de virtuosité. Et à la dernière page, comme toi, j’ai été touchée par la dimension intime, et universelle . Merci pour ta chronique car Les Équinoxes est un beau partage.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Mes favoris 2016 | marcelpois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s