La fractale des raviolis de Pierre Raufast

A46444_La_fractale_des_raviolis.indd

Quatrième de couverture:

« « Je suis désolé, ma chérie, je l’ai sautée par inadvertance. » Je comprends que l’on puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par curiosité, par habitude, par intérêt, par gourmandise, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non. »

Comment se venger d’un mari volage ? En l’empoisonnant avec son plat préféré. Mais rien ne se passe comme prévu et c’est tout un engrenage qui se met en place.

Un premier roman gigogne d’une inventivité rare, qui nous fait voyager dans l’espace et le temps.

Mon avis:

Ne vous fiez pas à ces premières phrases, La fractale des raviolis n’est pas un petit roman sur un mari volage. Ou plutôt, il n’est pas que cela. Si le roman de Pierre Raufast commence comme une vengeance de l’épouse cocufiée, c’est aussi pour mieux s’en éloigner. Car en attendant que l’eau parvienne à ébullition, qu’arrive le moment où l’on verse les pâtes dans l’eau bouillonnante et enfin qu’on puisse servir ce plat royal, que sont les raviolis, Pierre Raufast s’occupe de son lecteur. Et pour ce faire, il nous emmène à Pussemange, en Belgique, il nous entraîne aussi au tribunal, puis dans une ferme et même au XVIIIème siècle. Alors quel lien entre ces lieux, ces temps et tous ces personnages dont je me garde de vous parler pour ne rien gâcher de la surprise ? Pour le savoir, il suffit de découvrir ce délicieux roman-gigogne, aussi drôle que grinçant.

Pierre Raufast, pour son premier roman, fait preuve d’une inventivité débordante. On suit des personnages hauts en couleur et en même temps très sombres, des personnes peu recommandables qui vivent des aventures complètement fantasques. L’humour et plus précisément l’humour noir sont le moteur de ce roman très original. J’ai adoré tous ces détails que l’auteur intégraient à ses récits pour donner l’impression d’une possible véracité. D’ailleurs, je suis allée chercher sur Internet, si ces histoires auraient pu exister, mais je suis tombée sur le site de l’auteur et plus particulièrement sur ceci, ce qui m’a fait drôlement rire. Je regrette simplement de ne pas m’être attachée de la même manière à tous les récits, les stratégies militaires n’étant pas tellement mon rayon. Mais à vrai dire ce n’est pas ça qui m’a le plus chagrinée, la chose qui m’a paru dommage dans ce roman, c’est que si on a une fin très réussie en ce qui concerne la vengeance de l’épouse, le fin mot du récit dans le récit on ne la connait pas (j’imagine que pour ceux qui n’ont pas lu le livre, ce passage ne veut absolument rien dire, mais je vous promets qu’il y a un sens!).

Mais ce n’est pas si grave, je suis contente d’avoir découvert un nouvel auteur bien marrant. J’aimerais bien confirmer l’essai avec son second roman.

Ma note: 3,5/5

J’ajoute un lien vers le billet de Lilylit, fort bien écrit et en plus il y a une petite interview de l’auteur !

Publicités

17 réflexions sur “La fractale des raviolis de Pierre Raufast

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s