Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

miss_peregrine_couverture

Quatrième de couverture:

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante.
Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé un partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».

Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse…

Mon avis:

Une longue réflexion suivie la fin de ma lecture de Miss Peregrine et les enfants particuliers. Comment évoquer un livre dont on a été déçue alors que tout le monde l’a aimé et acclamé ? Etait-il vraiment nécessaire d’écrire cet article ? Que pouvais-je bien encore apporter à tout ce qui avait déjà été dit ? Mais aux risques d’attirer les foudres de certains lecteurs, j’ai décidé, au moins pour moi, de mettre les mots sur une petite déception.

Revenons au tout début, Miss Peregrine et les enfants particuliers est un roman qui m’intriguait énormément, d’un côté, par l’objet lui-même. La couverture est mystérieuse, le titre a une sonorité exquise et la typographie est aussi belle qu’étrange. J’ouvre le livre et hop ma curiosité est une fois de plus mise à rude épreuve, les pages alternant entre l’histoire de Jacob et des photographies en noir et blanc. Un véritable plus qui donne toute son originalité au roman. Dans ma tête, j’aimais déjà cette Miss et ne demandais qu’à rencontrer ses drôles de marmots.

Des photos c’est bien sympa, mais l’histoire, qu’est-ce qu’elle raconte ? Elle dit que Jacob Portman a 16 ans, que depuis qu’il est petit, son grand-père lui parle d’une maison où vivrait des enfants un peu différents et que ce qu’il prenait pour des histoires à dormir debout auraient peut-être un lien avec la récente mort louche et atroce de son grand-père. C’est donc un adolescent tourmenté qui se rend sur l’île de Cairnholm, au large des côtes du Pays de Galles, décidé à trouver des réponses.

Ben zut alors, de quoi tu te plains ma pauvre Lucette ? La mayonnaise n’a pas pris. C’est tout simple et c’est triste à dire, mais je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. Je ne me suis pas vraiment attachée à ce pauvre Jacob, j’avais comme l’impression qu’il n’avait pas d’âge, il pouvait être très puéril et l’instant d’après un jeune ado responsable (dans ma tête c’était très flou pour lui donner une tête). En revanche, j’ai beaucoup aimé les personnages féminins et particulièrement Miss Peregrine Faucon herself ou Emma Bloom, la comparse de Jacob, elle a un caractère bien trempée et j’ai aimé l’idée qu’elle soit à la fois la fille du passé et celle du présent (et ouais t’es obligée de lire le livre si tu veux comprendre ma phrase ;))

Voilà, pour ne plus trop en dire, mais en justifiant mon avis mitigé, je dirai que les péripéties ne m’ont pas transportées plus que ça, qu’il y avait un petit côté déjà vu, alors que je ne suis pas vraiment une habituée du genre et que l’écriture m’a laissé malheureusement insensible.

C’est un peu râpé pour moi, même si les photographies et Emma Bloom rattrapent le tout. J’espère que vous m’aimez quand même toujours.

PS : J’attends tout de même avec impatience l’adaptation de Tim Burton, je voudrais que ce film me remette le pied à l’étrier afin d’envisager la lecture du tome 2.

Ma note: 3,5/5

Publicités

19 réflexions sur “Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

  1. Oh ben mince alors ma pauvre Lucette…! Bon, je vais quand même découvrir ce roman je pense, mais je suis contente d’avoir lu ton avis mitigé, je serai sur mes gardes ^^ Une adaptation de Tim Burton ????? Mais c’est fabuleux! Hâte de voir ça! Il faudra que je lise le bouquin avant 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Oui haha j’ai essayé de miser sur l’humour pour cette chronique à contre-courant ! Je l’ai pas détesté, y a vraiment du bon dedans mais on en a tellement vanté les mérites que je m’attendais à un truc WHAOU et non, c’est retombé comme un soufflé… Au moins, je m’aurais fait mon avis, comme tu le feras 🙂
      Oui Tim Burton, rien que ça hein ^^

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai déjà vu ce livre en librairie mais je ne me suis jamais penchée sur le résumé… L’histoire me rend curieuse mais je ne sais pas si je le lirai^^ Par contre, l’adaptation cinématographique de Tim Burton m’intéresse… Je note tout de même le titre au cas où 😉

    J'aime

    • S’il t’arrive d’apprécier le fantastique, il pourrait te plaire ! Encore une fois, le livre en lui-même est vraiment splendide !
      Je te laisse en décider et tu me diras si jamais tu tentes 🙂

      J'aime

  3. J’ai lu le premier et comme toi, je suis assez mitigée! J’avais mis un petit 7/10… ce que je regrette c’est le côté déjà-vu…(ça m’a fait penser à l’école des enfants dans X-Men…, oui j’ai de belles références! 😉 )
    Le truc embêtant c’est qu’on m’a offert le deuxième tome avec le 1er, je le lirai mais pas sûr qu’il reste éternellement dans ma bibliothèque.

    Aimé par 1 personne

    • On a un peu les mêmes impressions alors, j’ai trouvé aussi que ça manquait d’originalité (haha moi j’ai pensé aux films Disney, Peter Pan, Alice aux pays des merveilles… chacun sa culture ^^)
      Pour ma part, on m’a prêté le premier tome, donc à voir si je continue ou pas !

      Aimé par 1 personne

  4. J’avais noté dans mes petits carnets le film de Tim Burton- que- j’adore et me disais que ce serait bien aussi de lire le livre. Mais bon, je vais peut-être attendre…(ce qui m’arrange parce que cela s’empile…)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s