Tangapico de Didier Lévy et Alexandra Huard

couv-Tangapico-620x820

Quatrième de couverture:

/

Mon avis

Tangapico est un superbe album jeunesse que je conseille vivement ! Dans un décor d’Amazonie, on monte à bord du Christo Valdès avec Marcus qui part rejoindre son papa pour les grandes vacances. Très réticent au départ à l’idée de ce voyage, il changera bien sûr d’avis au cours du périple. Trame simple puisque destinée aux plus jeunes, mais agréable.
La majorité des illustrations s’étalent sur une double page ce qui laisse exploser un feu d’artifice de couleurs franches, joyeuses et chaleureuses. le trait d’Alexandra Huard est tendre et chaque détail apporte son lot de surprises, ça se lit très vite mais ça se regarde longtemps.
Je remercie l’amie qui me l’a offert, car elle m’a franchement donné envie de faire mes valises et de partir sur les eaux de l’Amazone ! (dans mes rêves en tout cas…)

Ma note: 5/5

Tangapico-p5-6

Tangapico-p23-24

Marie-Antoinette – Carnet secret d’une reine de Benjamin Lacombe

61syw5mjtXL._SX258_BO1,204,203,200_

Quatrième de couverture:

Elle est « grande, admirablement faite avec des bras superbes ».
« C’était la femme de France qui marchait le mieux » […] 

(Mme Vigée-Le Brun)

Qui n’a jamais rêvé de s’immerger dans l’intimité de Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche, dernière reine de France et de Navarre, femme célèbre et controversée devenue un véritable mythe ? Sous la forme d’une belle édition à la fabrication soignée, nous vous proposons de découvrir son journal intime. Porté par Benjamin Lacombe, accompagné par le regard de Cecile Berly, historienne, spécialiste de Marie-Antoinette, ce carnet d’une richesse graphique inouïe (peintures, aquarelles, crayonnes) mêlera certaines des lettres authentiques de Marie-Antoinette, à celles, fictives, du Comte Fersen avec lequel elle entretenait une relation privilégiée. Un livre exceptionnel pour les amateurs d’Histoire et de beaux ouvrages illustrés.

Mon avis:

Cela fait un moment maintenant que je suis le travail de Benjamin Lacombe. Pourtant, je ne m’étais encore jamais plongée dans une de ses publications. C’est chose faite avec sa dernière parution : un album de Benjamin Lacombe sur Marie-Antoinette, je ne pouvais que céder à la tentation…
Marie-Antoinette est un personnage historique qui m’intéresse et me plaît depuis un certain temps, au-delà de l’aspect purement historique, j’aime découvrir ses différentes interprétations notamment cinématographiques (Marie-Antoinette de Sofia Coppola, Les Adieux à la Reine de Benoit Jacquot…) mais cet album m’a donné envie d’aller plus loin et entre autres de m’attaquer à la biographie écrite par Stefan Zweig.
Mais je m’égare, ne perdons pas le fil de la critique, cet album est véritablement une merveille pour les yeux. Les dessins (j’aimerais dire les œuvres d’art) sont splendides, plus on s’attarde sur les détails et plus on en découvre davantage. Les illustrations permettent de mettre en lumière le texte et inversement. D’ailleurs le texte est tout aussi agréable que les dessins. L’idée du carnet secret est une bonne idée, cela permet d’observer une évolution entre la Marie-Antoinette adolescente et celle moins jeune, de rendre subjectif des épisodes historiques : son désir d’être mère, l’affaire du collier, etc. Lacombe donne de l’épaisseur à son personnage et le rend touchant. Car oui tout est romancé par l’auteur-illustrateur, mais la préface de Cécile Berly, historienne et la discrète notice à la fin du livre discernent le vrai du faux.
En somme, un album que je recommande chaudement pour ses illustrations. Cependant, si vous recherchez à en savoir davantage sur Marie-Antoinette, il a moins de chance de vous satisfaire.

Ma note: 4/5

marie-antoinette-illustration