Tangapico de Didier Lévy et Alexandra Huard

couv-Tangapico-620x820

Quatrième de couverture:

/

Mon avis

Tangapico est un superbe album jeunesse que je conseille vivement ! Dans un décor d’Amazonie, on monte à bord du Christo Valdès avec Marcus qui part rejoindre son papa pour les grandes vacances. Très réticent au départ à l’idée de ce voyage, il changera bien sûr d’avis au cours du périple. Trame simple puisque destinée aux plus jeunes, mais agréable.
La majorité des illustrations s’étalent sur une double page ce qui laisse exploser un feu d’artifice de couleurs franches, joyeuses et chaleureuses. le trait d’Alexandra Huard est tendre et chaque détail apporte son lot de surprises, ça se lit très vite mais ça se regarde longtemps.
Je remercie l’amie qui me l’a offert, car elle m’a franchement donné envie de faire mes valises et de partir sur les eaux de l’Amazone ! (dans mes rêves en tout cas…)

Ma note: 5/5

Tangapico-p5-6

Tangapico-p23-24

Sixteen Kennedy Express d’Aurélien Ducoudray et Bastien Quignon

exe-couv-sixteen-kennedy-express-620x835

Quatrième de couverture:

1960, aux Etats-Unis, une petite ville « in the middle of nowhere » bordée par les champs de blé à perte de vue et seulement animée par le chantier de son futur rentre commercial en construction… Rob, 14 ans, le bras dans le plâtre et un oeil sur la jolie Sixteen, s’ennuie ferme, jusqu’au moment où entre en gare le train dans lequel est transportée la dépouille du sénateur Robert F Kennedy. tout juste assassiné… Dans une ambiante en demi-teintes, parfois drôle et un peu tragique, Ducoudray et Quignon explorent les fissures du supposé « rêve américain », autour de la question du racisme et de l’engagement.

Mon avis:

5 juin 1968, assassinat de Robert F. Kennedy, point de départ de cette bande dessinée qui raconte l’histoire de Rob. Le temps d’un été, on suit ce jeune garçon qui tombe amoureux d’une certaine Sixteen. Cette dernière apporte un peu de piquant à la vie terne de l’adolescent dans ce coin reculé des États-Unis. Leurs multiples escapades les mèneront jusqu’à une enquête qui apportent réflexion sur le thème de la tolérance et du racisme. Réflexion rapide, mais très sympathique pour les plus jeunes. J’ai eu besoin d’un certain temps d’adaptation pour les dessins qui sont parfois peut-être trop flous à mon goût, mais on s’y fait finalement car ce côté vieilli va tout à fait à l’histoire. Et puis quel dommage que le dénouement de l’enquête soit si vite annoncé ! Il manquait quelques pages pour que ce soit vraiment parfait. En somme, une lecture fraîche et légère en ce début de beaux jours, malgré les thèmes évoqués (qu’on pourrait malheureusement transposer aujourd’hui, à peu de choses près), je conseille sans hésiter aux petits comme aux grands cette jolie BD (et avec une grenadine, c’est encore mieux!).

Ma note: 4/5

sixteen-p8-9

sixteen-p78-79